BATMAN SILENCE

« Autrefois je ne savais pas, qu’il est des mots qu’on n’entend pas, mais un soir une ombre est venue qui m’a dit « écoute un peu plus une voix te parle en mots inconnus. Entends-tu tout bas la voix du silence ? »

BATMAN SILENCE

Editeur : Image comics

Date de sortie : 12 Aout 2009 aux USA (sortie du Paperback complet)

Scénariste Jeph Loeb dessinateur Jim Lee Maiolo

Fiche Urban Comics

Prix : 35€ (Urban Comics) /  15€ (Eaglemoss – limité) / 24.99$ (version US)

Format : Hardcover (Edition Françaises et Américaine) Trade Paperback (Edition Américaine uniquement)

Particularité :

  • New York Times Best seller

Arc du comics Batman les épisodes US « Batman » #609-619

C’est au départ une banale histoire pour le détective. L’enlèvement d’un enfant, riche héritier d’une famille travaillant dans l’industrie chimique. Tout le monde était d’accord pour payer la rançon, les parents, la police, mais pas lui. Batman ne négocie pas. Mais les choses se passent rarement comme prévu avec Batman. Un ancien de la CIA, un homme du FBI, Killeur Croc ? Qui sont les preneurs d’otages…  Le retour de Catwoman en voleuse ? Batman le sait, quelque chose ne tourne pas rond. Encore plus quand quelqu’un est capable de couper le fil de son bat-grappin.

Aux prises avec ses doutes et interrogations, Batman vas vite se rendre compte que quelqu’un essaie de le tuer. Tous ses ennemis légendaires sont unis pour avoir sa peau. Mais leurs comportements sont étranges. Certains semblent trop intelligents, d’autres trop bêtes, alors qu’en est-il des amis se retournant contre lui ? Qui est Silence, ce nouvel et mystérieux ennemi qui semble être le chef d’orchestre de ce jeu morbide ?

Le Chevalier noir doit faire vite, plus il attend plus les choses deviennent compliquées.

L’apparition des personnages rythme l’histoire telles les courbes d’un épileptique branché sur un électro-encéphalogramme. Cardiaques, attention ! Certaine apparitions et passages de l’histoire risque de vous donner quelques palpitations !

La première chose qui marque vraiment dans ce Batman Silence c’est l’apparition d’autant de caractères : amis comme ennemis ils sont une quinzaine avec des rôles plus ou moins important.

Second point important dans cet arc c’est le travail effectué sur les backgrounds des personnages et leurs explications, ce qui en fait un arc extrêmement accessible aux novices de Batman. Ils découvriront certes un ou deux personnages sur lesquels certaines zones d’ombres planeront toujours à la fin du récit, mais ils n’auront aucune difficultés à se plonger dans l’histoire et ne s’y perdront pas.

Graphiquement l’œuvre est impressionnante, on se prend une claque dès les premières pages. L’histoire mettant en scène de nombreux personnages aux styles et couleurs très différents. Certains personnages eux-mêmes comme , Killer Croc, sont remaniés. Ce n’est pas l’histoire ayant le plus de dialogues, mais on ne s’en plaint pas, étant donné le plaisir visuel qu’il en ressort. Jim Lee fait ici un travail remarquable. Une magnifique version Unwrapped existe également. Pour l’avoir eu entre les mains le rendu est incroyablement beau et prenant.